Orange : pas d’appel sur le jugement des suicides de France Télécom

7 juillet 2020 6 h 03 min 0 commentaire

Condamnée à la peine maximale de 75 000 euros d’amende pour harcèlement moral institutionnalisé, qui avait provoqué plusieurs suicides dans les années 2007-2008 selon la CFECGC, Orange n’a pas fait appel de cette condamnation et reconnaît par conséquent la culpabilité de l’entreprise dans cette affaire, indique Stratégies. En revanche, les sept personnes physiques, dont Didier Lombard et Louis-Pierre Wènes, ont fait appel du jugement du tribunal correctionnel de Paris. Ces derniers avaient mis en place le plan Next qui imposait 22 000 départs et la mobilité forcée chez France Télécom.

Laissez un commentaire