Le CSA fait le bilan de l’équipement télé et radio en 2018

24 mai 2019 5 h 23 min 0 commentaire

Selon le CSA, le téléviseur reste hégémonique et majoritairement connecté à Internet, la TNT prépare son changement pour 2020 et le DAB+ prend ses marques en radio.

Le 22 mai, en partenariat avec la Direction générale des entreprises, de l’ANFR, de la Direction générale des médias et des industries culturelles et de Mediamétrie, Hervé Godechot, membre du CSA et président du groupe de travail Diffusion, distribution et usages numériques, a présenté les résultats du deuxième semestre 2018 pour la télé et annuels pour la radio. Equipant 93,4 % des foyers, le téléviseur reste l’écran le plus répandu suivi par l’ordinateur (85,4 %), le smartphone (73,6 % des 11 ans et +) et la tablette (48,2 % des foyers). Si le téléviseur est connecté à Internet pour 77,2 % des foyers, 45,4 % d’entre eux n’ont qu’un seul mode de connexion. 32,3 % de ceux dont la connexion est double combinent le plus souvent le décodeur TV des FAI avec une console de jeux (9,8 %) ou avec la smart TV (8,9 %). En 2018, 42,2 % des foyers ont utilisé un boîtier tiers pour regarder de façon assidue des contenus OTT (rattrapage, vidéo, radio, podcasts, etc.), devançant ceux usant d’un décodeur TV des FAI (38 %). Mais ce dernier reste privilégié pour visionner la télé de rattrapage (93,8 %). En revanche, les autres contenus vidéo règnent sans partage sur les connexions par smart TV (92,7 %), boîtier tiers (88,4 %) et consoles de jeux (98,7 %). Alors que près d’un foyer sur trois dispose d’au moins deux modes de réception, celle par Internet (IPTV haut et très haut débit) a tenu la première position au 4e trimestre 2018 chez 56,7 % des foyers (+1,4 % en six mois). La réception hertzienne (53,7 % des foyers) a baissé de 3,9 % et la TNT est passée pour la première fois sous la barre des 50 % des foyers (49,1 %). “Je ne crois pas en la fin prochaine de la TNT, tempère Hervé Godechot. Elle remplit un rôle de service public car elle permet un accès à chacun quelle que soit sa région. Nous veillerons d’ailleurs à ce que son passage en DVB-T2, ne laisse personne sans couverture en 2020.” Il est vrai que cinq régions métropolitaines continentales ont un taux de pénétration allant de 51 à 66,6 % (Hauts-de-France, Pays de la Loire, Bretagne, Centre Val-de-Loire et Normandie). Enfin, 6,6 % des foyers sans TV sont urbains. Mais un début de rééquilibrage aurait été observé entre les différentes catégories CSP et les zones de population denses et moins denses. Quant à la radio, 99,6 % des individus ont au moins un support permettant de l’écouter. 95 % en utilisent un qui lui est dédié (- 2 % par rapport à 2017) et 97 % un support multimédia (+1 %), ce dernier dépassant pour la première fois le précédent. 80 % des auditeurs possèdent au moins six supports et plus (dont 4 % par enceinte connectée et 87 % par ordinateur). Le DAB+ a vu son taux d’équipement faire un bond de 60 % en 2018. S’il reste encore confidentiel puisque équipant seulement 9 % des autoradios en 2018, Hervé Godechot veut y voir un signe prometteur pour les prochaines années. Une conférence fera un point précis sur la radio le 28 mai. Gilles Tourman

Laissez un commentaire