Xavier Niel a cédé la quasi-totalité de ses parts dans le groupe Le Monde (le Monde, Télérama, Courrier international, la Vie) à un Fonds pour l’indépendance de la presse, afin de «sanctuariser le capital du groupe», selon un communiqué. Sa société NJJ Presse ne conserve qu’une seule action, «pour pouvoir réinvestir dans le groupe de presse si cela était nécessaire», précise un communiqué. Désormais, les deux plus importants actionnaires du groupe sont donc le Fonds pour l’indépendance de la presse (majoritaire), et le Pôle d’indépendance, qui regroupe les sociétés de journalistes, des personnels et des lecteurs des titres du groupe.

Partager cet article