À la suite des deux grèves hollywoodiennes, le calendrier des sorties en salles pour 2024 est dans une impasse, même les streamers ont désespérément besoin de produits. Sundance doit jouer un rôle croissant pour une bonne visibilité des films. Quatre-vingt pour cent de la programmation des films de cette année est à vendre, certains deals ont même été conclus dans le cadre d’accords intérimaires SAG-AFTRA pendant la grève des acteurs. Cela signifie qu’il y a beaucoup à gagner, et Eugene Hernandez, directeur du Festival du film de Sundance et responsable de la programmation publique, s’attend à une frénésie. «Il y a un enthousiasme (parmi les acheteurs), tout le monde se présente pour se connecter et envisager des films à distribuer», a-t-il déclaré lors de la conférence de presse d’ouverture de jeudi matin. «Beaucoup de gens viennent à Sundance pour l’élément de découverte, qui est vraiment présent dans le programme de cette année : 95 % de notre programme sont des premières mondiales», s’est réjoui Kim Yutani, directeur de la programmation du festival du film de Sundance.

Partager cet article