Le numéro un mondial des plateformes audio, le groupe suédois Spotify, a annoncé lundi 23 janvier la suppression de 6% de ses effectifs, soit près de 600 postes, après une série de coupes claires chez les géants du Net. «Durant les prochaines heures, des entretiens individuels vont avoir lieu avec les employés concernés», a déclaré le directeur général et cofondateur du fleuron de la musique en ligne, Daniel Ek, dans un message destiné aux salariés publié sur le site internet du groupe, coté à New York.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *