Le groupe japonais de télécommunications Softbank offre 1 million de yens (9.000 euros) de prime à chacun de ses salariés nippons prouvant une très forte aptitude en anglais, un moyen de doper leur motivation alors que l’entreprise s’apprête à racheter l’opérateur américain Sprint Nextel.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *