L’actrice Scarlett Johansson a publié un communiqué accusant OpenAI, maison mère de ChatGPT, d’avoir volé sa voix pour son assistant virtuel. En septembre dernier, l’entreprise lui avait demandé si elle pouvait utiliser sa voix pour la version 4.0 de ChatGPT. «J’ai décliné son offre», indique l’actrice. Elle a ensuite découvert que sa voix avait malgré tout été utilisée pour l’assistante virtuelle nommée Sky. «[…] Sam Altman a mis au point une voix qui ressemblait si étrangement à la mienne que mes amis les plus proches et les médias ne pouvaient pas faire la différence», a-t-elle dénoncé. Elle a précisé qu’elle a été «obligée d’engager un conseiller juridique […]. Par conséquent, OpenAI a accepté à contrecœur de supprimer la voix de Sky».

Partager cet article