Après le discours critique de Justine Triet qui a reçu la palme d’or à Cannes pour son film ( cf texte ci-contre-, la ministre de la Culture Rima Abdul Malak a pour sa part déclaré sur Twitter: “Heureuse de voir la Palme d’or décernée à Justine Triet, la 10ème pour la France ! Mais estomaquée par son discours si injuste. Ce film n’aurait pu voir le jour sans notre modèle français de financement du cinéma, qui permet une diversité unique au monde. Ne l’oublions pas.”

Et les producteurs alors ? “Les cinéastes récompensés ont tendance à taper sur l’Etat et jamais sur leurs patrons, c’est-à-dire sur les producteurs privés”, a commenté Alain Le Diberder, économiste du septième art auprès du journal Le Parisien en écho à la petite polémique déclenchée par la récipiendaire de la palme d’Or

Partager cet article