Porté par Julie Andrews et Anne Hathaway, «Princesse malgré elle» a permis à cette dernière d’être révélée au grand public. Vingt-un ans après la sortie de ce film culte qui a rapporté 165 millions de dollars au box-office et obtenu une première suite en 2004 avec «Un mariage de princesse», Disney a annoncé la mise en chantier d’un troisième volet. Anne Hathaway n’est pas encore attaché au projet mais a déjà exprimé le souhait de réapparaître dans le rôle de Mia Thermopolis, une jeune Américaine de San Francisco qui découvre un jour que sa grand- mère, Clarisse Renaldi, interprétée par Julie Andrews, est l’unique héritière du trône du royaume fictif de Génovie.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *