Les élus du premier éditeur de magazines en France sont convoqués ce lundi pour négocier une rupture conventionnelle collective, rapporte la lettre de l’Informé. La rédaction de Capital devrait être touchée.

Partager cet article