Environ 1800 employés traverseront l’Atlantique pour couvrir l’événement. Tous auront atterri au plus tard le 20 juillet, soit six jours avant la cérémonie d’ouverture. «À chaque JO, NBC crée une véritable ville dans la ville. La chaîne arrive même avec ses personnels de sécurité», note Le Parisien. Coût de cette logistique pharaonique ? «Beaucoup d’argent», évacue-t-on au sein de l’entreprise, qui a déjà investi 7 milliards d’euros pour décrocher les droits de sept éditions de JO d’été et d’hiver entre 2021 et 2032.

Partager cet article