Après Donald Trump, chez lequel on a retrouvé près de 300 documents classifiés, puis Joe Biden qui en a conservé une dizaine dans son bureau, c’est au tour de Mike Pence, ex-vice-président de Donald Trump, d’annoncer qu’un «petit nombre» de documents avaient été «regroupés par inadvertance dans des boites» à son domicile de l’Indiana. S.M.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *