La société de Mark Zuckerberg a reçu jeudi 19 janvier une nouvelle amende de 5,5 millions d’euros du régulateur irlandais pour violation du RGPD par sa messagerie WhatsApp. Cette sanction intervient après une sanction de 390 millions d’euros début janvier. Le régulateur reproche au réseau social d’avoir failli à «ses obligations en matière de transparence » et de se fonder sur une base juridique erronée en matière de «données personnelles à des fins d’amélioration du service et de sécurité» – et non à des fins publicitaires, comme pour la précédente amende, ce qui explique le montant moins élevé de la sanction. WhatsApp avait déjà écopé de 225 millions d’euros en septembre 2021, pour des faits portant sur la même période.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *