Malaise au Parisien

3 mars 2021 6 h 52 min 0 commentaire

Dans un communiqué que la Lettre a pu consulter, les organisations syndicales, la SDJ et le collectif des femmes du Parisien se sont désolidarisés de l’édito du directeur des rédactions Jean-Michel Salvator, publié mardi dans le journal, dans lequel il fustigeait la sévérité de la condamnation de Nicolas Sarkozy, en faisant un parallèle avec Georges Tron (condamné pour agression sexuelle). Les salariés du journal estiment qu’“en plus d’omettre une partie de la réalité, le propos est contradictoire avec l’engagement affiché par la direction” sur les violences faites aux femmes. “En arrivant au Parisien, Jean-Michel Salvator a assuré aux organisations syndicales qu’il n’était pas question de faire de notre quotidien un journal d’opinion. Cet engagement doit être respecté. A la lecture de ce texte, cette promesse n’est pas tenue. […] Il est essentiel que Jean-Michel Salvator prenne enfin conscience que ses opinions personnelles n’ont rien à faire dans les colonnes du journal.” Jean-Michel Salvator avait déjà été critiqué pour un édito sinophobe en novembre 2020.

Laissez un commentaire