Le tour de passe-passe des anciens des Césars

24 septembre 2020 5 h 56 min 0 commentaire

Le maintien de Roman Polanski comme “membre historique” de l’Assemblée générale des Césars, qui a provoqué l’ire d’une partie du monde du cinéma français, s’explique par un tour de passe-passe mené par les vétérans de l’association, selon Capital. Cette reconduction automatique est liée à une clause discrètement ajoutée par les anciens membres dans la refonte des statuts rédigée avec le CNC, leur garantissant de rester en place. Les statuts ont été votés le 9 juillet, avec l’annonce de la parité intégrale dans les instances dirigeantes et la possibilité pour les 4 313 membres de l’Académie d’être candidats de et choisir leurs représentants. Si les nouveaux membres, qui doivent élire la gouvernance le 29 septembre, veulent supprimer la clause, il leur faudra convoquer une assemblée générale extraordinaire et obtenir une majorité des deux tiers.

Laissez un commentaire