Le groupe Challenges victime collatérale de l’affaire Carlos Ghosn

22 janvier 2019 8 h 05 min 0 commentaire

Selon des informations révélées par La Lettre de l’expansion que nous sommes en mesure de confirmer, les derniers rebondissements de l’affaire Carlos Ghosn ont jeté un froid au sein du groupe de presse Challenges. Si le PDG du groupe, Claude Perdriel, semble rester confiant dans son alliance capitalistique avec Renault, la mise en cause de la vice-présidente exécutive de Renault, Mouna Sepehri, qui était sa principale interlocutrice, entrave toute prise de décision opérationnelle.

Laissez un commentaire