Un collectif de journalistes, de syndicats et d’associations se mobilise contre une proposition de loi qui pourrait empêcher à l’avenir de révéler des affaires comme celles du Mediator ou des Panama Papers. “L’Assemblée nationale et le Sénat s’apprêtent à remettre en cause nos libertés fondamentales en votant, selon une procédure accélérée, une proposition de loi portant sur le secret des affaires”, précise-t-il dans une tribune parue dans Le Monde. Adaptation d’une directive, ce texte porte sur “la protection des savoir-faire et des informations commerciales non divulgués contre l’obtention, l’utilisation et la divulgation illicites”. Il sera étudié en séance publique à l’Assemblée nationale le 27 mars.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *