La police omniprésente sur Twitter cette semaine

26 juin 2020 5 h 43 min 0 commentaire

La plateforme de veille des réseaux sociaux, Visibrain, dévoile le top 3 des actualités qui ont le plus buzzé cette semaine sur Twitter.

Cette semaine, l’actualité la plus commentée sur Twitter concernait la mort de Cédric Chouviat. L’article publié sur le site Mediapart. fr, baptisé “‘J’étouffe’, répété sept fois : les derniers mots de Cédric Chouviat”, a été le plus partagé sur le réseau social à ce sujet (19 347 fois). Cette actualité est un drame de plus mêlé aux violences policières. Il s’agit d’une enquête menée par Le Monde et Mediapart, qui relate les faits lors de l’arrestation de Cédric Chouviat, quarantenaire décédé suite à cette arrestation en janvier 2020. Sur Twitter, les internautes semblent choqués, voire écoeurés, à en juger par le top des expressions et hashtags employés : “j’étouffe”, #Icantbreath (en référence aux derniers mots de George Floyd, fin mai), #georgefloyd et enfin #violencespolicieres. La 2e actualité qui a le plus buzzé cette semaine concernait encore la police. L’article publié sur le site Francetvinfo. fr, intitulé “Des policiers distribuent des bonbons, notamment à Bayonne et à Saint- Denis, pour redorer leur image auprès de la population”, a été partagé 19 000 fois sur le réseau social. Twitter s’amuse de cette actualité, toujours liée à la police ! En effet, “des policiers qui distribuent des bonbons” pour redorer leur blason, c’est du jamaisvu. Les comparaisons fusent. Les internautes se demandent si l’on ne serait pas dans un dessin animé ou une fiction. Parmi les hashtags et expressions les plus partagés, nous retrouvons : #violencespolicieres, #blacklivesmatter et #racismedanslapolice. Enfin, la 3e actualité qui a le plus buzzé sur Twitter cette semaine concernait une nouvelle fois la police. L’article publié sur le site Dna.fr, titré “Strasbourg: près de 200 policiers rassemblés pour dire leur “malaise”, a été le plus partagé sur le réseau social à ce sujet (18 538 fois). Cette fois-ci, ce sont des policiers qui “manifestent” pour exprimer leur désaccord avec une décision de justice qui condamne un de leurs collègues à la prison avec sursis, suite à des violences envers une sexagénaire lors d’une manifestation. Vu le contexte, les internautes sont intransigeants et s’étonnent de l’action des policiers.

Laissez un commentaire