La laïcité, Apple et Emmanuel Macron au coeur de l’actu

16 octobre 2020 8 h 54 min 0 commentaire

La plateforme de veille des réseaux sociaux, Visibrain, dévoile le top 3 des actualités qui ont le plus buzzé cette semaine sur Twitter.

Cette semaine, l’actualité la plus commentée sur Twitter concernait la laïcité à l’école. L’article publié sur le site Leparisien.fr, intitulé “Atteintes à la laïcité à l’école : ‘La majorité des cas est liée à l’islamisme’”, a été partagé 38 139 fois sur le réseau social. Parmi les mots-clés les plus associés à cette actualité, nous retrouvons “prétextes”, dans 25 % des tweets, car selon les internautes ayant partagé l’article, derrière les “atteintes à la laïcité” que prône Jean- Pierre Obin, ancien inspecteur général de l’Education nationale, se cachent surtout des “prétextes” à l’islamophobie. La 2e actualité qui a le plus buzzé sur Twitter cette semaine concernait Apple. L’article publié sur le site Bfmtv.com, baptisé “Apple vend désormais tous ses iPhone sans chargeur”, a été le plus partagé sur le réseau social à ce sujet (29 745 fois). À la suite de sa keynote annuelle, le géant californien a annoncé que les chargeurs d’iPhone ne seraient plus vendus avec le téléphone, par souci d’empreinte écologique. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’annonce a secoué Twitter ! Nabilla, l’influenceuse au plus de 9 millions de followers sur les réseaux sociaux, a crié au scandale. Enfin, la 3e actualité qui a le plus buzzé sur Twitter cette semaine concernait le président de la République Emmanuel Macron. L’article publié sur le site Bfmtv.com, titré “Emmanuel Macron s’exprimera mercredi soir à la télévision”, a été le plus partagé sur le réseau social à ce sujet (18 118 fois). La prise de parole d’Emmanuel Macron, ce mercredi 14 octobre, était attendue par bon nombre de citoyens français. De nombreuses rumeurs (qui se sont révélées vraies) ont remué Twitter, telles que le fameux “couvre-feu” qui a été tweeté plus de 525 000 fois depuis le début de la semaine. Dans les messages qui reprennent l’article de BFMTV, on sent planer un sentiment de méfiance.

Laissez un commentaire