Le Quai d’Orsay a déploré le 5 décembre la suspension jusqu’à nouvel ordre de Radio France Internationale au Burkina Faso et a rappelé son attachement à la liberté de presse. Deux jours plus tôt, le porte-parole des autorités militaires au pouvoir dans le pays avait émis un communiqué égrenant plusieurs griefs à l’égard de RFI. […]

Vous devez être abonné pour visualiser cet article.

Si vous n'avez pas encore de compte, inscrivez-vous

Si vous êtes déjà inscrits, veuillez choisir un abonnement :
Abonnement à la semaine (50 € / Semaine)
Abonnement mensuel (170 € / Mois)
Abonnement trimestriel (480 € / 3 Mois)
Abonnement semestriel (900 € / 6 Mois)
Abonnement annuel (1 700 € / An)