Kévin Azaïs : “Avec mon frère, ça allait au-delà du jeu”

13 juillet 2021 8 h 47 min 0 commentaire

Après cette période de Covid compliquée pour l’industrie du 7e art, La Lettre de l’audiovisuel vous emmène au cinéma dans une série d’été animée par notre spécialiste Nicolas Bellet, qui s’intéresse aujourd’hui au film “Frères d’arme”.

Pour son long-métrage “Frères d’arme” en salles ce mercredi 14 juillet, sa première réalisation après son court remarqué “Virage nord”, tourné à Marseille et présenté à la Quinzaine des réalisateurs à Cannes 1996, Sylvain Labrosse réunit deux acteurs : Vincent Rottier et Kévin Azaïs. Excellent choix de réalisateur qui a très bien su utiliser les liens unissant ses comédiens pour raconter l’histoire d’Emilijan et de son jeune frère Stanko, liés par un secret d’enfance qui les a contraints à quitter leur pays natal. Alors qu’Emilijan s’est parfaitement intégré, Stanko, lui, vit dans la nostalgie du passé et attend impatiemment de rentrer au pays.

Etes-vous entrés facilement dans ces personnages réfugiés, originaires des Balkans, prisonniers entre deux cultures ?

Cet article est disponible à l'achat, mais vous devez vous connecter ou vous inscrire d'abord. [login]

Propos recueillis par Nicolas Bellet

Laissez un commentaire