Jimmy Mai, figure de la démocratie à Honk Kong arrêté par les Chinois

12 août 2020 9 h 07 min 0 commentaire

Le magnat des médias est le premier poids lourd du camp pro-démocratie à tomber depuis la promulgation fin juin de la loi sécuritaire. Celui que la presse chinoise taxe d’«instigateur des émeutes» de 2019, d’«agent de la CIA» et de «traître moderne» – pour avoir notamment rencontré le vice-président américain Mike Pence à Washington au début de la révolte politique – a été interpellé et menotté à son domicile lundi matin. Il est soupçonné de «collusion avec des forces étrangères» et de fraude. Huit autres personnes, dont ses deux fils et des membres de la direction d’Apple Daily, ont été arrêtées pour atteinte à la loi de sécurité nationale. Jimmy Lai, homme d’affaires longtemps resté en dehors de la politique avant la tragédie de Tiananmen en 1989. L’Onu devrait intervenir lors de son Conseil de Sécurité.

Laissez un commentaire