Jean-Jacques Annaud condamné à 9 mois de prison avec sursis

4 mars 2021 6 h 57 min 0 commentaire

Poursuivi par la justice pour blanchiment de fraude fiscale, le réalisateur Jean-Jacques Annaud a été condamné à 9 mois de prison avec sursis et 120 000 euros d’amende, dans le cadre d’une comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC), rapporte l’AFP. Le cinéaste français a été reconnu coupable ne pas avoir déclaré au fisc plus d’un million d’euros versés en 1997. Cette somme correspondait à une partie de sa rémunération pour le film “Sept ans au Tibet”. Elle se trouvait dans un trust baptisé “Los Condores” et situé à Guernesey puis aux Iles Caïman, avant d’être transférée à Hong Kong en 2017 comme l’avait révélé Radio France et Le Monde dans le cadre des “Paradise Papers”. L’avocat de Jean-Jacques Annaud avait affirmé que ce mode de versement avait été décidé par le producteur du film, Sony.

Laissez un commentaire