INTERVIEW. Frédéric de Vincelles, directeur général de W9, dévoile “YOLO”, une nouvelle “série-réalité” sur W9 en février. Cette scripted-reality suivra le quotidien de sept jeunes vivant dans un loft.

29 janvier 2013 22 h 56 min 0 commentaire

W9-lance-YOLO-une-nouvelle-scripted-reality-e1357738907480

W9 va lancer prochainement un nouveau programme, “YOLO”. Pouvez-vous nous en toucher quelques mots ?

“YOLO” est une série-réalité. C’est-à-dire que les histoires de ce programme sont imaginées par des scénaristes. Selon moi, c’est ce qui fait que c’est une série. Mais cette fiction est aussi “ réalité “, car elle est tournée “ caméra-épaule “ à la manière d’une télé-réalité. En plus, nous tournons dans des décors réels et non pas sur des plateaux de cinéma. Les héros improvisent totalement car ils n’ont pas de texte à apprendre lorsqu’ils tournent leur séquence. Nous avons pris le soin de choisir des personnalités dont la sensibilité colle aux personnages du programme.

Qu’est-ce qui vous a particulièrement séduit lorsque vous avez vu cette série-réalité pour la première fois ?

Avec “YOLO”, nous avons le sentiment de proposer quelque chose de nouveau. La première fois que j’ai vu cette série, je me suis dit : “Nous allons avoir un mélange de fiction et de réalité“. Nous avons ici un programme innovant et une écriture nouvelle.

Combien a coûté ce programme à produire ?

Je n’ai pas de chiffres à communiquer mais c’est dans la même gamme que “Les Ch’tis“.

Le programme présente quelques similitudes avec “Hollywood Girls” ou encore les “Anges de la télé-réalité”. Qu’en pensez-vous ?

Je n’ai pas l’habitude de commenter d’autres programmes que ceux de ma chaîne. Dans “YOLO”, nous sommes inscrits dans une réalité quotidienne à laquelle les téléspectateurs peuvent s’identifier. Les productions dont vous me parlez ne ressemblent à aucun moment à notre programme. Nous sommes devant un spectacle. Il n’y a jamais de moments où l’on voit des histoires concernantes, des histoires du quotidien. Tandis que dans “YOLO”, nous avons tous ces facteurs réunis.

Quel public ciblez-vous ?

Dans la série, nos héros ont entre 17 et 41 ans. Avec “YOLO”, nous devrions toucher un public plus large que la téléréalité.

Une date de diffusion est déjà prévue ?

Très prochainement. La production a déjà mis plusieurs épisodes en boîte. Cela devrait arriver à l’antenne très bientôt. (le 18 février a priori, NDLR)

On parle d’un dispositif digital mis en place pour l’occasion.

Tout à fait. La toile sera au cœur de ce dispositif. Premièrement, Internet servira de relais à l’émission car les héros posteront des images que l’on pourra voir dans le programme. Par exemple, lorsqu’Alex, l’un des personnages principaux, filmera une scène avec son téléphone portable, la vidéo sera disponible sur Facebook. Nous sommes en train de réfléchir à d’autres bonus que l’on pourrait mettre sur le site de W9 ainsi qu’à des jeux-concours permettant de faire de la figuration dans la série ou de visiter les lieux de tournage.

Quels sont les prochains projets de W9 ?

Le 4 février, nous allons de nouveau diffuser le Super Bowl en exclusivité. Ce qui va renforcer notre statut de première chaîne de la TNT. Nous allons diffuser le “Amazing zapping 2“ où nous retrouverons les plus grandes stars du Net réunies ensemble au Grand Rex. Ce sera le 15 février prochain et en direct. Il y aura notamment Norman, Cyprien ou encore Mister V…

Propos recueillis par Saad Merzak

Laissez un commentaire