Le groupe audiovisuel public a été condamné au tribunal des prud’hommes vendredi 25 août, dans l’affaire qui l’opposait à Jean-François Laville, ancien rédacteur en chef du service des sports, licencié en 2020. Ce dernier, à qui il était reproché des propos sexistes et/ou discriminatoires, a consacré un livre intitulé «Viré» pour dénoncer le sort qui lui était fait.

Partager cet article