Le président du CNC a été renvoyé devant le tribunal correctionnel pour «agressions sexuelles» sur son filleul, a appris Franceinfo au- près du parquet de Nanterre. Il avait été mis en examen en février 2021 pour tentative de viol et agressions sexuelles pour ces faits remontant à août 2020. La tentative de viol n’a pas été re- tenue parla juge d’instruction ,qui a suivi l’avis du parquet. Dominique Boutonnat, qui conteste les faits, a été reconduit en juillet à la tête du CNC, la ministre de la Culture ayant fait valoir la présomption d’innocence.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *