Cette nouvelle entité se substitue à la sous-direction de la lutte contre la cybercriminalité et à l’Office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l’information et de la communication, a rapporté Le Bulletin quotidien.

Partager cet article