Caricatures : La Nouvelle République porte plainte suite à des menaces

23 octobre 2020 6 h 15 min 1 commentaire

Après avoir rendu hommage au professeur décapité Samuel Paty en publiant une caricature de Mahomet en Une, le quotidien régional La Nouvelle République a reçu des menaces sur les réseaux sociaux. Selon Europe 1, le journal a porté plainte. Une enquête a été ouverte par le parquet de Châteauroux, confiée à la police judiciaire de Limoges. Le journal a reçu des messages comme “Attention aux retours de flamme”, ou encore “On vous aura prévenus”. “Si on n’est plus là, nous, journalistes, pour dénoncer les choses, on ne sert plus à grandchose. De plus, on est un journal issu de la Résistance. Nous n’avons pas été effrayés, ni dans le choix de publier la Une, ni de l’édito dans le journal : Samuel Paty n’a jamais eu peur, lui. Mais nous restons prudents, on est à l’abri de rien”, a déclaré le directeur de la rédaction de La Nouvelle République, Christophe Hérigault, pour qui cette Une est “à la fois en hommage à Samuel Paty, mais aussi comme un cri du coeur pour dire stop”.

Laissez un commentaire