BBC : un journaliste quitte la Chine après avoir reçu des menaces

6 avril 2021 6 h 15 min 0 commentaire

Un journaliste travaillant pour le groupe audiovisuel britannique a affirmé avoir quitté la Chine après avoir été la cible de “menaces” liées à sa couverture du traitement des musulmans ouïghours dans le Xinjiang, jugée “biaisée” par Pékin. “La pression et les menaces des autorités chinoises à la suite de mes informations ont été assez constantes. Mais elles se sont intensifiées ces derniers mois. Au final, avec ma famille ici à Pékin, ainsi qu’avec la BBC, nous avons décidé qu’il était tout simplement trop risqué de continuer”, a déclaré John Sudworth au micro de BBC Radio 4. Le journaliste était devenu la cible privilégiée des médias d’Etat chinois après avoir réalisé des reportages sur le traitement des Ouïghours dans le Xinjiang (nord-ouest de la Chine). John Sudworth était notamment accusé par la presse officielle chinoise de “déformation des faits” en se faisant l’écho d’allégations de “viols” ou de “travail forcé” dans cette région. “Le travail de John a révélé des vérités que les autorités chinoises ne voulaient pas que le monde connaisse”, a réagi de son côté la BBC dans un communiqué. “Si John Sudworth juge ses reportages justes et objectifs, il aurait dû avoir le courage de faire face à cette action en justice”, a affirmé pour sa part une porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

Laissez un commentaire