Rie Kudan, lauréate du prix Akutagawa, le plus prestigieux prix littéraire japonais, a expliqué qu’environ 5% de son roman futuriste avait été écrit par le logiciel d’intelligence artificielle générative ChatGPT, estimant que celui-ci l’avait aidée à libérer son potentiel créatif, a rapporté l’AFP. Rie Kudan a dit converser fréquemment avec l’IA, lui confiant ses pensées les plus intimes, dont elle «ne peut parler à personne d’autre», ajoutant que les réponses de ChatGPT ont parfois inspiré des dialogues du roman. Elle a indiqué vouloir entretenir de «bonnes relations» avec l’IA et «libérer (sa) créativité».

Partager cet article