La presse peut-elle écrire des articles basés sur des documents volés par des pirates informatiques ? La question est au cœur d’une procédure en justice intentée par Altice contre le journal en ligne Reflets. Altice demande le retrait de quatre articles publiés par Reflets en septembre et s’appuyant sur des documents internes piratés, puis mis en ligne sur le darkweb en août par des hackers. Le tribunal de commerce de Nanterre rendra sa décision le 6 octobre.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *