Paris Première mise en demeure par le CSA

24 septembre 2018 6 h 47 min 0 commentaire

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel a annoncé la mise en demeure de Paris Première le 21 septembre dernier. Par cette décision, le CSA vise les propos tenus par Eric Zemmour lors d’un débat sur la loi Asile et immigration dans son émission “Zemmour et Naulleau”. Eric Zemmour “a tenu de façon systématique des propos stigmatisants à l’égard des migrants de confession musulmane”, souligne le CSA, qui estime que ces propos sont “de nature à encourager les comportements discriminatoires et à inciter à la haine ou à la violence à l’égard d’une population expressément désignée pour des raisons de religion”. Cette mise en demeure est une décision préalable en attendant d’éventuelles sanctions. Pour mémoire, Eric Zemmour avait déjà été condamné en 2011 pour “provocation à la haine” et en mai 2018 “pour provocation à la haine religieuse”.

Laissez un commentaire