Monsanto : l’AFP porte plainte auprès de la Cnil

16 mai 2019 9 h 15 min 0 commentaire

Suite aux révélations de France 2 au sujet des pratiques de fichage de certaines personnalités, dont des journalistes, par Monsanto, l’Agence France- Presse a décidé de porter plainte auprès de la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil). Une décision prise avec la découverte par l’AFP du fichage de quatre de ses journalistes par le cabinet de lobbying FleishmanHillard pour le compte de l’entreprise agrochimique Monsanto (groupe Bayer). L’AFP juge de telles pratiques “inacceptables” et “apporte un soutien sans réserve à ses journalistes qui, au quotidien, exercent leur métier avec objectivité et rigueur”, a déclaré le directeur de l’information Phil Chetwynd dans un communiqué.

Laissez un commentaire