Loi anti-IVG : Netflix menace de suspendre ses tournages dans l’Etat de Géorgie

3 juin 2019 6 h 15 min 0 commentaire

La plateforme de streaming a décidé de s’engager politiquement en menaçant de stopper les tournages de ses productions dans l’Etat de Géorgie si la loi anti-IVG était appliquée.

Dans le débat sur l’avortement aux USA, Netflix a choisi son camp. La plateforme de streaming vidéo a décidé de s’engager en faveur de l’IVG. Ainsi, l’entreprise américaine a menacé de stopper les tournages de ses productions originales dans l’Etat de Géorgie si ce dernier applique une loi durcissant l’accès à l’IVG. Pour mémoire, l’Etat américain a récemment adopté une loi qui interdit l’avortement dès lors que des battements de coeur du foetus sont détectés. Cela signifie que les femmes ne pourront pas interrompre leur grossesse à leur 6e semaine. Une durée extrêmement restreinte au cours de laquelle des femmes peuvent ignorer qu’elles sont enceintes. “Nous employons de nombreuses femmes sur des productions en Géorgie dont les droits, comme ceux de millions d’autres, subiront des restrictions sévères en raison de cette loi. Etant donné que la législation n’est pas encore entrée en vigueur, nous continuerons à tourner là-bas, tout en soutenant aussi les partenaires et les artistes qui ont choisi de ne pas le faire. Si la loi devait être appliquée, nous aurions une réflexion sur la totalité de nos investissements en Géorgie”, a indiqué le responsable des contenus de Netflix, Ted Sarandos, dans un communiqué envoyé à Variety. L’Etat de Géorgie s’était déjà fait interpeller par la Motion Picture Association of America qui avait exprimé son inquiétude concernant cette loi. “Nous allons continuer à surveiller la situation. Il faut se souvenir que d’autres Etats ont tenté d’adopter des législations similaires et qu’elles ont été invalidées par des tribunaux ou font actuellement l’objet de plaintes”, avait déclaré l’association.

Laissez un commentaire