Le CSA met la pression sur les réseaux sociaux

28 février 2020 10 h 49 min 0 commentaire

Le CSA a demandé à Google, Facebook ou Twitter de répondre à un questionnaire sur les moyens déployés pour pour lutter contre la diffusion de fausses informations. Le Conseil applique ainsi une obligation émanant de la loi de décembre 2018 relative à la lutte contre la manipulation d’information. Les plateformes concernées, généralement avares de détails sur leur fonctionnement, ont jusqu’au 31 mars pour révéler leur arsenal anti-fake news. “Le CSA entend jouer pleinement un rôle de superviseur, avec une vraie responsabilisation des acteurs, a expliqué Roch-Olivier Maistre dans Les Echos. Le questionnaire est précis car nous ne pouvons pas nous contenter de déclarations : il faut que le superviseur soit proactif pour s’assurer de ce qui est fait.”

Laissez un commentaire