La stratégie de la CGT pour sauver la presse

13 juin 2018 8 h 34 min 0 commentaire

Alors que Presstalis traverse une crise financière qui perdure, la FILPAC-CGT s’est déclarée favorable à une fusion entre les MLP (Messageries lyonnaises de presse) et Presstalis, lors d’une audition au Sénat. La fédération cégétiste estime qu’une telle décision pourrait permettre une “harmonisation et une optimisation des plateformes” dans un secteur où le duopole actuellement formé par Presstalis (ex-NMPP) et les MLP serait “mortifère”. Pour rappel, la nouvelle présidente de Presstalis, Michèle Benbunan, a déjà procédé à 114 suppressions d’emplois malgré les aides de l’Etat et le dernier PSE.

Laissez un commentaire