La restructuration de Presstalis va coûter cher

14 janvier 2020 9 h 43 min 0 commentaire

Le patron de Presstalis, Dominique Bernard, va devoir trouver 60 à 80 millions d’euros afin de restructurer la messagerie, a-til annoncé face aux actionnaires le 8 janvier devant la Coopérative des magazines, indique La Lettre A. Celui qui a succédé à Michèle Benbunan, aujourd’hui à la tête d’Editis, a pour intention de procéder à la réorganisation de ses dépositaires de presse par l’intermédiaire d’une rationalisation de la masse salariale de la Société d’agences et de diffusion. L’Etat pourrait de nouveau être sollicité pour financer la restructuration de Presstalis. De plus, Dominique Bernard pourrait envisager de décaler le règlement des éditeurs afin de générer 25 millions d’euros de trésorerie à court terme.

Laissez un commentaire