10 mois de prison avec sursis requis contre Luc Besson

29 novembre 2019 9 h 45 min 0 commentaire

Au cours d’une audience devant le tribunal correctionnel de Bobigny le 27 novembre dans le cadre d’une procédure judiciaire entre Luc Besson et une ancienne employée qui l’accuse de l’avoir licenciée de façon discriminatoire en 2018, le procureur de la République a requis une peine de 10 mois de prison avec sursis ainsi que 30 000 euros d’amende à l’encontre du réalisateur. Le procureur a également requis une amende de 50 000 euros d’amende à l’encontre de la société de production du cinéaste, EuropaCorp. L’ancienne assistante de direction de Luc Besson a été licenciée pour “faute grave” le 9 janvier 2018 en raison d’un arrêt de travail de trois jours qui s’est déroulé à la Toussaint 2017.

Laissez un commentaire